Dans un contexte de baisse du prix de l’or noir et d’augmentation des dépenses publiques, les Etats réunis au sein du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) ont pris la décision d’introduire une taxe sur la valeur ajoutée.

Les Emirats Arabes Unis ont déjà annoncé l’instauration d’une TVA à partir du 1er janvier 2018 avec un taux pressenti à 5%. Les autres pays du Golfe devraient s’engager rapidement dans cette voie. Le Ministère des Finances de Dubaï vient de communiquer la liste des produits et services qui ne seront pas soumis à la TVA : les produits alimentaires de base, les soins de santé, l’éducation, les transports nationaux et internationaux. Les possibilités de récupération de cette TVA concerneront aussi bien les entreprises que les touristes.

Cette introduction, suggérée entre autre par le FMI et sa Directrice Générale, Christine Lagarde, vise à permettre aux pays du Golfe d’augmenter leurs recettes fiscales. D’autres taxations sur la propriété et sur les revenus sont à prévoir.

Notre bureau Cash Back à Dubai travaille déjà avec les autorités fiscales pour s’informer des procédures de récupération de la TVA afin de prendre en charge le plus efficacement possible les futurs dossiers de nos clients.