Les autorités fiscales étrangères exigent que le nom et l’adresse de la société figurent sur les factures pour accepter une demande de remboursement de la TVA. De plus en plus de pays exigent que le numéro de TVA intracommunautaire y soit également. A ce jour, les pays concernés sont Bulgarie, Espagne, Portugal, République Tchèque, Roumanie et Slovaquie. Il est préférable de préciser au préalable les coordonnées complètes de la société avec le numéro de TVA intracommunautaire pour éviter les problèmes de rectification, parfois impossible, et dans certains cas le rejet du dossier.